La méditation

La méditation exerce la capacité à être présent, ici et maintenant. Etre présent comme un témoin qui observe des mouvements intérieurs, pensées, émotions, sensations. Ceux-ci déterminent facilement nos actions, souvent de manière inconsciente, à l’image d’une marionnette. Lorsqu’on en prend conscience et qu’on les observe, une transformation peut s’opérer: le champ de vision n’est plus réduit à celui de la marionnette, il devient plus global. Nous sommes alors plus grand que l’agitation frénétique de la marionnette et il y a de la place pour respirer.

La méditation est comme l’entraînement d’un muscle, celui de la présence, celui de l’attention à ce qui se passe maintenant. Un exercice de cet entraînement est l’attention à la respiration : celle-ci devient un point d’ancrage auquel on revient à chaque fois que l’on prend conscience qu’une pensée nous aspire ailleurs.

la-meditations-02-510h

Si l’exercice formel de la méditation est pratiqué régulièrement, on peut alors utiliser ce muscle comme une force dans le quotidien, de manière informelle, à tout moment. Le fil qui nous conduit à retrouver cette qualité de présence est comme un chemin que l’on crée pendant la méditation, et qui devient de plus en plus facile à parcourir lorsqu’on le souhaite, lorsqu’on en a besoin.

La présence à soi crée l’espace nécessaire pour que notre force intérieure se manifeste pleinement, désencombrée du stress retenu par les événements internes. Le champ est libre, et c’est ainsi que l’on peut se donner les moyens de réaliser ce qui nous est cher. Si l’action n’est plus synonyme d’agitation, alors elle peut se réaliser pleinement, comme on le souhaite profondément. Au fur et à mesure, cette qualité de présence peut nous imprégner de manière permanente, comme un état, comme une manière de vivre.

La méditation serait alors l’exercice d’un rapport au monde. Une fois que la pratique, très simple et accessible à tous, est comprise, il s’agit de l’expérimenter régulièrement, pour soi.

Un véritable muscle à entraîner, pour laisser libre cours à sa force intérieure.