pour les enfants

Les enfants apprennent beaucoup de choses afin de devenir des êtres autonomes. La méditation, elle aussi, peut participer à cette autonomie : apprendre que le bien-être dépend moins de choses extérieures, de « ce qui nous arrive », que d’une disposition intérieure, quoiqu’il arrive. Il s’agit alors d’un véritable apprentissage dans l’indépendance de sa propre force intérieure, en cultivant la confiance à travers une présence bienveillante.
Un enfant expérimente dans sa vie des manières de répondre à diverses situations, qui détermineront peut-être les attitudes qu’il adoptera par la suite, lorsqu’il sera adulte. S’il apprend à parcourir ce chemin intérieur qui le mène à sa propre force, alors il saura que cette force existe indépendamment des circonstances, et qu’il peut en tout temps aller la chercher.

pour-les-enfants-v1

« Se concentrer » : c’est souvent ce qu’on demande aux enfants. Et nombreux sont ceux qui ont de la peine à répondre à cette demande. Se concentrer, c’est littéralement « être avec son centre ». Il s’agit alors, comme pour trouver sa propre force, de parcourir ce chemin intérieur pour aller vers son propre centre. Les enfants peuvent l’apprendre.
En ce sens, les ateliers de méditation ne s’adressent pas seulement aux enfants à qui l’on reconnaît des problèmes d’attention, mais à tous les enfants, dans la mesure où ce qui est proposé est un moyen de s’épanouir, de trouver la confiance nécessaire dans sa présence au monde.

La méditation a un effet significatif sur le cerveau de l’enfant en phase de développement.
Au sujet des effets de la méditation sur le cerveau, vous trouverez bientôt plus d’informations sur la page « liens ».

« Le fait que la pleine conscience renforce les qualités d’apprentissage a déjà été amplement démontré et continue de l’être. Si ce point est important pour les adultes, il est indispensable pour les enfants. Le cerveau et son système neurologique sont encore en plein développement et la sensibilité aux effets négatifs du stress est accrue. Il est essentiel de conserver, de stimuler et promouvoir le développement de la bonté et de la franchise naturelles et de la capacité naturelle de présence des enfants, car ils sont l’avenir du monde. » – Jon Kabat-Zinn